VinEnChine - Des vins chinois au guide Bettane & Desseauve

Des vins chinois au guide Bettane & Desseauve

Michel Bettane et Thierry Desseauve, les deux grands noms de la critique œnologique ont profité de leur séjour à Pékin lors de l’évènement de la grande dégustation de vins chinois pour féliciter la Chine de la croissante qualité de ses vins. Par cette même occasion, ils ont annoncé que quelques vins chinois ont été intégrés à la seconde édition de leur guide des vins en mandarin.

La grande dégustation de vins chinois à Pékin

Le 5 et 6 mars derniers a eu lieu à Pékin la première édition de la grande dégustation de vins chinois dont le but était de participer et de favoriser leur reconnaissance sur le plan international. L’évènement a démarré par une soirée en forme d’un voyage en Chine à travers les terroirs chinois et a été ensuite suivi d’une dégustation professionnelle à l’aveugle de 173 crus chinois par une dizaine de critiques œnologiques français et chinois. Parmi les vins chinois candidats figuraient de premières ou secondes cuvées pour des domaines qui ont été créés après l’année 2012 et qui cherchent à se faire connaître sur le marché. Cependant, la majorité des grandes marques chinoises déjà bien établies telles que Greatwall n’ont pas participé à cet évènement. En effet, cette baisse de la participation des grandes marques est sûrement causée par leur peur d’être détrônées par les nouveaux petits producteurs.

Les vins chinois inscrits au guide des vins

1 vin pétillant, 6 vins blancs ainsi que 24 vins rouges ont obtenu une note supérieure ou égale à 13/20, ce qui leur a permis d’intégrer le célèbre guide de Bettane & Dessauve pour l’édition 2015-2016. D’après les deux critiques Bettane et Dessauve, ce guide n’est pas seulement une simple traduction de la version française du guide, mais un ouvrage bien refait et repensé dans son intégralité pour répondre aux attentes des consommateurs de vins en Chine. Les deux experts en œnologie ont avoué avoir goûté de vins très bien faits et qui se rapprochent assez du style qu’on trouve en Europe parmi les 173 crus participants. Toutefois, ils ont constaté d’autres qui sont encore moins précis. Les problèmes endémiques de viticulture dans le pays sont pointés dans ce cas : d’une manière très vite, on a planté beaucoup avec des ouvriers qui ne sont pas suffisamment bien formés.

Source : BonjourChine.com

Partager cette pageEmail this to someoneShare on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire