Une chute des cours des cinq crus les plus prisés en Chine

Une chute des cours des cinq crus les plus prisés en Chine

Les cours des grands crus Château Lafite, Château Latour, Château Mouton-Rothschild, Château Margaux et Haut-Brion ont chuté de près de 40% alors qu’ils avaient dépassé celui de l’or à plusieurs reprises de 2006 à 2010.

Le nouvel engouement des chinois pour ceux-ci expliquait alors leurs montées stupéfiantes en haut de l’affiche. Ces nouveaux acheteurs ne bénéficiaient pourtant pas d’une image valorisante, leur façon de faire du business n’étant pas appréciée par les vendeurs. Plus vu comme investisseur qu’acquéreur, leur manque d’intérêt pour le produit en lui-même suscitait une peur chez les viticulteurs. Même si le marché est porteur en Chine, bon nombre de viticulteurs ont désormais peur de faire affaire avec des chinois, s’étant pour certains déjà faits arnaquer par ces derniers, révélant de nombreux impayés ou des belles promesses non tenues.

La baisse de ces cours peut être également vue par une volonté des grands groupes à faire éclater la bulle spéculative en prétextant la qualité plus faible de 2010, selon le journal Caixin Century. Par exemple le prix bouteille Château Lafite 2009 a été fixé à 420 euros par le groupe Rothschild contre 600 euros pour le millésime 2010, la hausse des prix n’ayant pas forcément profité aux viticulteurs.

La contrebande et surtout la contrefaçon peuvent être aussi à l’origine de cette baisse. Les chinois étant maître en l’art de copier, le marché chinois dispose de très belles contrefaçons difficiles à les différencier des vraies à partir du packaging. Sans les goûter, il est difficile aux consommateurs chinois de savoir s’ils se feront arnaquer. Beaucoup d’entre eux n’osent donc plus acheter.

Déçu par cette faible rentabilité, les spéculateurs chinois sont déjà passés à autre chose et ont trouvé leur nouvelle cible : le whisky !

Partager cette pageEmail this to someoneShare on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire